banniere
logo

La Numération Japonaise

Origine

La numération japonaise est calquée sur le modèle chinois. Les sinogrammes sont d'ailleurs restés identiques dans l'écriture kanji. Le tableau suivant présente les différentes façons d'écrire les nombres en japonais.

Kanji Kana Rōmaji Valeur
/ れい / ゼロ rei / zero 0
いち ichi 1
ni 2
さん san 3
よん / yon / shi 4
go 5
ろく roku 6
なな / しち nana / shichi 7
はち hachi 8
きゅう / kyū / ku 9
じゅう 10
ひゃく hyaku 100
せん sen 1000
まん man 10 000

(Pour le chiffre 4, ? (shi) est moins utilisé parce qu'il se prononce de la même façon que la mort (?).)

Une fois que l'on connaît ce tableau, il suffit de mettre les kanji côte à côte pour construire les nombres. Une différence réside néanmoins dans le fait que l'on regroupe les chiffres par quatre et non par trois.

Exemples :

En japonais, le mot zéro n'est jamais utilisé pour un entier supérieur à 0, et ce, au contraire du chinois qui demande l'utilisation de partout où il y a un groupe de zéros, par exemple 三百零二 pour 302. De même, le mot un n'apparait jamais devant la dizaine, la centaine ou le millier ; si 11 s'écrit 十一 en japonais comme en chinois, 111 s'écrit 百十一 en japonais (au lieu de 一百一十一 en chinois), et 1111 s'écrit 千百十一 en japonais (au lieu de 一千一百一 十一). (C'est en fait l'ancien usage chinois qui s'est conservé en japonais.)

Aujourd'hui, les chiffres arabes sont largement utilisés en langue japonaise. Les kanji sont à comparer avec l'écriture en lettres dans les langues fondées sur un alphabet. Contrairement à la façon de lire les nombres («  dix myriades  » pour 100 000), les nombres sont écrits comme en anglais, les chiffres étant regroupés par groupes de trois séparés par des virgules.

Écrire les nombres Japonais

Écriture décimale positionnelle

Aujourd'hui il est commun d'utiliser les caractères de 0 à 9 comme dix chiffres de l'écriture décimale positionnelle. Cet usage est aussi commun dans la numération chinoise, même si l'on lit les numéros différemment dans les deux langues.

Nombre Positionnel Japonais Chinois
28 二八 nijūhatchi (二十八) 二十八, èrshibā
208 二〇八 nihyakuhatchi (二百八) 二百〇八, èrbailíngbā
280 二八〇 nihyakuhatchijū (二百八十) 二百八十, èrbaibāshí

二百八, èrbaibā

2008 ???? nisenhatchi (???) ????, liangqiānlíngbā
2080 ???? nisenhatchijū (????) ?????, liangqiānlíngbāshí
2800 ???? nisenhappyaku(????,nisenhappyaku) ????, liangqiānbābai

???, liangqiānbā

Puissance de 10

Les grands nombres

Les très grands nombres sont créés en groupant les chiffres par quatre (tous les 10 000) plutôt que par trois (tous les 1000) comme c'est le cas dans les pays occidentaux :

Kanji Hiragana Rōmaji Valeur
? ?? ichi 100
? ?? man 104
? ?? oku 108
? ??? chō 1012
? ??, ??? kei, kyō 1016
? ?? gai 1020
?? (?) ?? (ja) (?) jo (shi) 1024
? ??? 1028
? ?? 1032
? ?? kan 1036
? ?? sei 1040
? ?? sai 1044
? ?? goku 1048
??? ????? gōgasha 1052
??? ???? asōgi 1056
??? ??? nayuta 1060
???? ???? fukashigi 1064
???? ???????? muryōtaisū 1068

Exemples : (la séparation par groupes de quatre chiffres est donnée pour plus de clarté)

Dans l'utilisation moderne, les chiffres indo-arabes sont écrits comme en anglais et sont séparés par des virgules tous les trois chiffres, mais tout en utilisant pour leur énonciation la division de quatre chiffres japonais.

Compter en japonais

Voilà un tableau qui va vous permettre de comprendre comment compter en japonais :

1 ? ichi itchi
2 ? ni ni
3 ? san sane
4 ? yon yone
4 ? shi chi
5 ? go go
6 ? roku lokou
7 ? shichi chitchi
7 ? nana nana
8 ? hachi hatchi
9 ? kyû kioû
9 ? ku kou
10 ? djoû
11 ?? jûichi  
12 ?? jûni  
13 ?? jûsan  
14 ?? jûyon (1)  
15 ?? jûgo  
16 ?? jûrocku  
17 ?? jûnana (2)  
18 ?? jûhachi  
19 ?? jûku (3)  
20 ?? nijû  
30 ?? sanjû  
40 ?? yonjû  
50 ?? gojû  
60 ?? rockujû  
70 ?? nanajû  
80 ?? hachijû  
90 ?? u  
100 ? hyaku  
200 ?? ni hyaku  
300 ?? sanbyaku  
400 ?? yon / shi hyaku  
500 ?? gohyaku  
600 ?? roppyaku  
700 ?? nana / shichi hyaku  
800 ?? happyaku  
900 ?? kyûhyaku  
1000 ? sen  

De un à dix

On utilise seulement les kanjis du tableau ci-dessus.

De 20 à 99

Les nombres sont construit sous la forme a*10+b.

Exemples :

De 100 à 999

Les nombres sont construit sous la forme a*100+b.

Exemples :

Note : attention aux changements de sonorités : ??? (Hyaku) ⇒ ??? (Byaku) ⇒ ??? (Pyaku).

De 1000 à 9999

Les nombres sont construit sous la forme a*1000+b.

Exemples :

De 10000 (Dix mille) à 99999

De 100000 (Cent mille) à 99999999

100000000 (Cent millions) ... infini